Marc Levy

Articles
Pays : France Parution : 21/04/2004

Texte pour un recueil de l'association France Alzheimer

Tu entres dans cette chambre, ta silhouette se découpe dans ce rai de lumière qu'invente la porte que tu entrouvres. J'entends tes pas qui avancent vers moi, et j'ai peur. Je connais bien les traits de ton visage, je cherche ton nom et j'ai encore plus peur.

Je sais ton odeur familière puisqu'elle me fait du bien. Seule cette fragrance rare m'évade de cette peur qui m'étrenne depuis de si longs jours.

Tu n'es pas l'infirmière qui me porte le repas du matin, alors nous ne sommes pas le matin.

Tu n'es pas cette voix qui me dit être ma femme en me nourrissant le midi. Alors nous ne sommes pas le midi.

Tu dois être cette jeune fille qui vient souvent à la tombée du soir, alors le soir doit approcher puisque tu t'approches de mon lit.

Tes mots sont doux, plus apaisés que ceux de la femme du midi. Je la crois aussi cette voix quand elle me dit qu'elle est ma femme, puisqu'elle me semble me vouloir du bien. Elle, ce sont ses gestes qui sont doux, elle se lève parfois et s'en va vers l'autre lumière qui domine les arbres par delà le carreau, elle y pose parfois sa tête et pleure d'un chagrin que je ne comprends pas. Elle m'appelle par un nom que je ne connais pas non plus mais que je refais mien à chaque instant, juste pour lui faire plaisir. Il faut que je t'avoue que lorsque je lui souris à l'appel de ce nom qu'elle me donne je la sens comme plus légère. Alors je souris, aussi pour la remercier de m'avoir donner à manger. Tu t'es assise auprès de moi, sur le rebord du lit. Je suis du regard les doigts de ta main qui caressent mon front. Je n'ai pas peur. Tu ne cesses de m'appeler et je lis dans tes yeux que toi aussi tu veux que je te donne un nom. Mais dans tes yeux à toi, il n'y a pas de tristesse, c'est pour cela que j'aime ta visite. Je ferme les miens quand ton poignet passe par-dessus mon nez. Ta peau sent mon enfance, ou bien était-ce la tienne ? Un torrent de lumière brûlante irradie les vaisseaux de ma tête. Pour te décrire ma douleur il me faudrait des mots que je n'ai plus depuis longtemps. Tu es ma fille mon amour, je le sais maintenant et pour quelques secondes encore. Tant de choses à te dire et si peu de temps. Je voudrais que tu ris mon cœur, courre dire à cette femme qui se cache à la fenêtre pour pleurer ma misère qu'elle cesse, que je la reconnais parfois, dis lui que je sais qui elle est, même si son prénom m'échappe encore, dis lui que je me souviens comme nous nous sommes aimés puisque je l'aime à nouveau chaque jour où elle me rend visite.

Et toi, que tu ne connaisses jamais cette peur abominable qui me hante. Ne crains plus ma mémoire qui s'efface, car tant que la tienne demeure je continuerai d'être.

Il faut que je te laisse, la lumière s'éteint à nouveau, je me balance déjà au-dessus d'un abîme, accroché à ce fil élastique qui s'étiole. Tu te lèves, je n'aurai pas eu le temps de te dire tout cela, la porte se referme sur ton sourire délicat, demain, avec un peu de chance, je saurais encore qui tu es quand tu me rendras visite. Bonne nuit mon amour, ici je dors, et j'attends.

Ton père.

Biographie de l'auteur - Marc LEVY

Marc Levy est né le 16 octobre 1961 en France.
À 18 ans, il s'engage à la Croix Rouge Française où il passe 6 ans à divers postes. Parallèlement, il étudie la gestion et l'informatique à l'Université Paris Dauphine.
En 1983 il crée une société spécialisée dans les images de synthèses en France et aux États-Unis. En 1989 il perd le contrôle de son groupe et démissionne.
À 29 ans, repartant de zéro, il rentre à Paris et fonde avec deux amis une société de travaux de finitions qui deviendra l'un des premiers cabinets d'architecture de bureau en France.

À 37 ans, Marc Levy écrit une histoire à l'homme que deviendra son fils Louis. Encouragé par sa sœur scénariste (aujourd'hui réalisatrice), il envoie ce manuscrit aux Éditions Robert Laffont qui acceptent aussitôt de publier Et si c'était vrai. Peu avant la sortie du roman, Steven Spielberg (Dreamworks) en acquiert les droits d'adaptation cinématographique. Le film, intitulé Just Like Heaven, produit par Steven Spielberg, interprété par Reese Whitherspoon et Mark Ruffalo, s'est classé premier du box-office américain lors de sa sortie en 2005.
Après la publication de son premier roman, Et si c'était vrai, en 2000, Marc Levy se consacre exclusivement à l'écriture. Tous ses romans figurent dès leur parution en tête des ventes annuelles en France et connaissent un succès international. 

Marc Levy a écrit quelques nouvelles et a réalisé un court métrage pour Amnesty International, La lettre de Nabila. Il a également écrit des chansons pour différents artistes, dont Johnny Hallyday. 
Son roman Sept jours pour une éternité a été adapté en bande dessinée par Corbeyran et Espé. La première partie est sortie le 18 aout 2010, la seconde partie le 23 mars 2011.
Son roman Les Enfants de la liberté a été adapté en bande dessinée par Alain Grand. La BD a été publiée le 25 septembre 2013.

Son nouveau roman Une Fille comme elle a été publié en France le 18 mai 2018.

Ses 18 romans précédents, traduits en 49 langues, ont été publiés à plus de 42 millions d'exemplaires. Marc Levy est l'auteur français le plus lu dans le monde.

Un succès à travers le monde  

« Tout simplement magique. » - New York Post (USA)

« Une aventure haletante autour du monde… Palpitant. » - La Stampa (Italie)

« Les romans de Levy nous captivent. Le lecteur se retrouve complètement envoûté. » - Bild am Sonntag (Allemagne)

« Les romans de Marc Levy sont amusants et magnifiques. » - La Vanguardia  (Espagne)

« Les grands écrivains réussissent à créer d’excellentes histoires à partir de la vie de tous les jours, les expériences et les sentiments du quotidien étant difficiles à exprimer. Marc Levy est véritablement un grand écrivain. » - Beijing Youth Daily (Chine)

« Ce premier roman, écrit par un Français, est bien sûr le livre le plus romantique de l’été. » - Glamour (USA)

 

Commentaires des internautes

Nombre de commentaires par page

Vous pouvez insérer votre commentaire ici




Captcha

Please enter the characters displayed in the image

Actualités

Vous voulez participer
à ce Slog,
écrire des commentaires,
partager votre point
de vue ?

S'inscrire à la Newsletter

En indiquant votre adresse mail ci-dessus, vous consentez à recevoir l'actualité des auteurs Versilio par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.
Vous pouvez consulter nos conditions générales d'utilisation et notre politique de confidentialité.

CONNECTEZ-VOUS

se souvenir de moi

Vous avez oublié votre mot de passe ?
Vous pouvez faire une demande pour le recevoir par email, cliquez-ici!